Accueil > Films > Films en vrac (Juin-Août 2011)

Films en vrac (Juin-Août 2011)

jeudi 27 octobre 2011, par Raccoon

Pirates des Caraïbes 4 : la Fontaine de Jouvence

Une énième suite spectaculaire mais sans vraiment d’autre intérêt ...

2.5/5

Very Bad Trip 2

On prend les mêmes et on recommence. Mêmes personnages, même scénario. On change seulement le lieu (Bangkok au lieu de Las Vegas), et on rajoute encore plus de n’importe quoi, plus de trash, de sexe et de gras... Là où le 1er opus était une bonne surprise, celui-ci n’a rien pour lui.

0/5

Insidious

Très bon film d’épouvante. Sur fond d’enfant possédé. Les scènes sont crédibles et on se plait à sursauter à certains moment inattendus. L’arrivée du duo comique au milieu du film est osée et surprenante, mais au final agréable. J’adore les scènes à la ghostbusters avec les appareils photos et autres détecteurs d’ectoplasmes ...

La scène dans le noir total est magistrale et parvient à mettre en place une atmosphère étouffante. Par contre, j’ai été déçu par la récupération du gamin à la fin du film, trop rapide et trop facile à mon goût. Quant à la toute fin, elle est purement géniale. J’aurais été très déçu si le film s’était bien fini ...

3.9/5

Kung Fu Panda 2

La surprise du premier épisode n’étant plus là, il ne reste plus grand chose pour ce film qu’on aura vite oublié. Mis à part le fait de retrouver des personnages sympathiques et un casting de rêve !

Note : 2.9/5

Transformers 3

1.5/5

Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2

De grandes scènes d’action pour marquer le dénouement de cette saga épique.

4/5

The Murderer

Le scénario trop alambiqué est aussi confus que les scènes d’action. ( je HAIS les caméras qui bougent dans tous les sens !!).

2/5

Cars 2

Dans ce second épisode, Flash McQueen devient un héros blasé et est relégué au second plan. Le héros du film est Martin, son copain dépanneuse, et c’est tant mieux ! Le personnage de Flash n’étant pas assez profond pour justifier 2 films à lui seul.

Commençons par les points qui fachent. Le scénario est décevant et semble n’être qu’un prétexte au reste du film. Les méchants (y compris le big boss secret mais tellement prévisible) ne sont pas terribles.

JPEG - 27.6 ko
Finn McMissile

Mais le reste relève tout de même bien le niveau ! Les personnages secondaires sont excellents et c’est avec joie que l’on découvre Finn McMissile, espion britannique autant à l’aise dans l’action que lors d’un cocktail, sa ravissante assistante Holley Shiftwell.

Mais, là où le film est absolument délectable, tout comme son prédécesseur, c’est dans l’univers qu’il nous dépeint. C’est avec joie que l’on découvre notre bonne vieille Terre où tous les êtres vivants sont remplacés par des véhicules. Après les vaches-tracteurs du 1, que l’on retrouve ici sous forme de clin d’oeil, on découvre les pigeons-avions. La course qui est la trame de fond du film nous permet de voyager et de découvrir d’autres cultures. Et chaque nouveau lieu est propice à de nouveaux clins d’oeil, nouvelles parodies, nouvelles trouvailles.

On va ainsi découvrir le Japon avec son salon High-Tech et ses voitures-geishas, Londres avec ses bobbys et la reine, l’Italie et sa mafia. Ce dernier pays sera d’ailleurs l’occasion de parodier une réunion de mafiosi, ainsi qu’une petite fête de famille dans un petit village italien. Que du bonheur !

3.5/5

Les Schtroumpfs

Malgré un pitch assez déroutant (l’idée que les Schtroumpfs débarquent à New York laissait présager le pire) le film est plutôt une réussite. Il sait rester fidèle à l’univers de la BD tout en ajoutant quelques nouveautés (dont un schtroumpf courageux en kilt très sympathique) et en glissant quelques jolis hommages à Peyo.

Les acteurs sont formidables, Neil Patrick Harris est excellent, Jayma Mays en jeune fille nunuche mais pas trop est très touchante. Enfin un grand bravo à Hank Azaria qui campe un Gargamel plus vrai que nature.

Bref un film pour enfants rafraichissant et drôle.

3.5/5

Super 8

De J.J. Abrams. Co-produit par Steven Spielberg.

Été 1979, dans une petite ville de l’Ohio. Alors qu’ils tournent un film en super 8, un groupe d’adolescents est témoin d’une spectaculaire catastrophe ferroviaire. Un pick-up se précipite vers un train de marchandise et cause son déraillement. Arrivant sur les lieux de l’accident, ils découvrent d’étranges cubes blancs ainsi que leur professeur de biologie, qui les enjoint de ne jamais révéler ce qu’ils ont vu.

Un petit côté rétro pour ce film qui joue à fond la carte de la nostalgie. A part ça, pas grand chose à tirer de ce film. Les acteurs enfants ne sont pas vraiment convaincants et le scénario au ras des paquerettes.

2/5

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0